Parking avec plusieurs voitures d'occasion vues du ciel

Voiture d’occasion : la checklist avant l’achat

Voiture d’occasion : la checklist avant l’achat

Acheter une voiture d’occasion est souvent la première étape dans la vie d’une personne tout juste véhiculée. Les jeunes conducteurs optent généralement pour une voiture de seconde main, beaucoup moins chère à l’achat. Avant l’acquisition, il faut évidement vérifier que la voiture soit en bon état et que tout soit en ordre.

Voiture d’occasion : choisir un vendeur particulier ou professionnel

Pour acheter votre voiture d’occasion, deux choix s’offrent à vous : le vendeur particulier ou le vendeur professionnel. Chacun présente des avantages et des inconvénients qui font pencher la balance.

Le vendeur particulier

  • Les avantages : les options sont nombreuses sur les sites d’annonces en ligne et les prix sont compétitifs. Vous pouvez dénicher une voiture d’occasion à moindre coût, voire même la perle rare si vous trouvez la bonne affaire.
  • Les inconvénients : le risque d’arnaque est très élevé et il faut redoubler de vigilance. Il est recommandé de toujours être accompagné d’un connaisseur en mécanique lors de l’examen statique. Il vous faut également faire attention à la proximité du particulier. Si vous habitez à Quimper, trouvez un vendeur de voiture d’occasion dans le Finistère pour faciliter l’échange.

Le vendeur professionnel

  • Les avantages : le professionnel connaît son métier et engage la notoriété de sa marque. Ses voitures d’occasion se doivent d’être en bon état. A l’achat, vous disposez de tous les renseignements nécessaires et de conseils d’entretien. Vous pouvez également bénéficier d’une garantie. C’est la solution la plus sûre.
  • Les inconvénients : les prix sont souvent moins avantageux que ceux des vendeurs particuliers. Il vous faut tout de même rester méfiant et comparer les différents centres automobiles avant d’acheter votre voiture.
Jeune femme dans une voiture qui reçoit les clefs du véhicule en souriant
gettyimages.fr

Carnet d’entretien : retracer la vie du véhicule

Avant d’acheter une voiture d’occasion, vous devez vous assurer qu’elle est en ordre et que vous disposez de tous les papiers officiels. Pour connaître le parcours du véhicule, vous devez en quelque sorte construire sa fiche d’identité, en demandant tous les renseignements indispensables au vendeur.

Suivi des opérations

Avant l’achat, parcourez impérativement le carnet d’entretien du véhicule. Si le vendeur particulier est incapable de vous le fournir, fuyez. En effet, ce document vous permet de vérifier que toutes les révisions de la voiture ont bien été effectuées et quels changements ont déjà été opérés.

Demandez les justificatifs des changements de pièces qu’a subi la voiture ; le propriétaire doit être en mesure de vous montrer les factures. Si vous passez par un professionnel, vous pouvez également lui demander quelles opérations vous serez le plus susceptible de faire à l’avenir.

Deux personnes qui parcourent un document officiel sur le capot d'une voiture
gettyimages.fr

Contrôle de la provenance

Renseignez-vous sur le propriétaire et sur le constructeur. S’il s’agit d’une voiture de première main, vous ne devriez pas avoir de souci pour récolter toutes les informations nécessaires. Quand il y a déjà eu plusieurs propriétaires, cela peut s’avérer plus compliqué. Vous devez en outre avoir affaire à quelqu’un de sérieux ; si vous avez un mauvais feeling avec le vendeur, passez votre chemin.

Demandez la notice du constructeur, dans l’espoir que le propriétaire l’ait gardée. Ce livret d’utilisateur est utile pour connaître toutes les fonctionnalités et les options du véhicule, notamment les différents signaux d’alerte.

Examen statique : contrôler l’extérieur de la voiture

Vient le moment crucial de l’examen statique. Pour contrôler la voiture avant l’achat, soyez accompagné et privilégiez une heure où la luminosité extérieure est optimale afin de repérer facilement un quelconque défaut. Commencez par l’extérieur du véhicule.

La carrosserie

La première voiture d’occasion que l’on s’accorde n’est jamais un modèle très récent. Néanmoins, il est toujours agréable d’avoir un véhicule pas trop endommagé et dont le vécu n’est pas flagrant. Inspectez minutieusement la carrosserie, à la recherche de rayures ou de chocs. Si vous remarquez de la peinture neuve, méfiez-vous. Le propriétaire a peut-être essayé de camoufler un problème.

Les ouvertures

Avec le temps et selon les usages, les joints des portières peuvent s’être détériorés. Ouvrez et fermez plusieurs fois toutes les ouvertures (les portières et le coffre). Testez également les vitres du véhicule : elles doivent monter et descendre sans accroc. Si le toit est ouvrant, vérifiez qu’il fonctionne. Ce serait dommage de ne plus arriver à le fermer un jour de pluie.

Les pneus

Le contrôle des pneus est primordial car il en va de votre sécurité sur la route. Analysez le niveau d’usure des pneumatiques et leur hauteur de sculpture. En France, elle doit être de minimum 1.6 mm sur toute la circonférence du pneu et sur la bande centrale. Pour mesurer la hauteur de sculpture, utilisez une jauge de profondeur ou faites le test avec une pièce de 1€ (vous ne devriez pas apercevoir la partie colorée de la pièce).

Pensez à vérifier qu’une roue de secours est bien présente dans le coffre.

Main de femme devant le chauffage d'une voiture
gettyimages.fr

Examen statique : inspecter l’intérieur du véhicule

Après l’extérieur, il est temps de faire l’inspection intérieure de la voiture d’occasion. Cette partie est plus technique et si vous pensez ne pas être apte à réaliser seul les vérifications, faites appel à un expert auto. Il fera un contrôle complet du véhicule, estimera sa réelle valeur et pourra vous aider lors des négociations.

Le compteur

Pour vous assurer que le compteur fonctionne, vérifiez dans un premier temps que les numéros soient tous bien alignés. Si ce n’est pas le cas, c’est peut-être le signe d’un truquage. Il se peut que le propriétaire ou le vendeur ait démonté le boitier pour revoir à la baisse le kilométrage.

Jetez également un œil à l’étiquette de la dernière vidange, généralement collée sur le carter d’huile. Le nombre doit être identique à celui affiché par le compteur.

Zoom sur un tableau de bord de voiture
gettyimages.fr

Le tableau de bord

Avant d’acheter une voiture d’occasion, testez toutes les commandes du tableau de bord et son affichage. Phares, feux (toutes les fonctions : stop, position, recul et clignotant), warnings, désembuage et climatisation : tout doit fonctionner correctement.

Faites également tourner le chauffage pendant un moment et allumez par la même occasion l’autoradio. Si ce ne sont pas des éléments essentiels à la conduite, il est toujours préférable qu’ils soient tout de même en état de marche. Et s’ils ne fonctionnent pas, vous pouvez demander une réduction. Même chez un professionnel, n’hésitez pas à négocier une petite ristourne.

Le moteur et la batterie

Pour détecter un problème du moteur, soyez à l’affut des fuites d’huile en stationnement. Si vous remarquez une tâche brune au sol, contrôlez alors les durits. Attention, la présence d’une substance sèche et blanchâtre sur les bornes de batterie pourrait être le signe d’une défaillance au démarrage.

Voiture grise en train de rouler à pleine vitesse
gettyimages.fr

Essai routier : tester une voiture d’occasion

N’achetez jamais une voiture d’occasion sans l’avoir conduite au préalable. L’essai routier est primordial et déterminant dans votre choix. C’est l’occasion de vérifier la boîte de vitesses et l’embrayage mais également de vous assurer du bon maintien de la voiture. Lors d’un freinage brusque, le véhicule doit garder le cap.

N’hésitez pas à faire de longs trajets, pour voir si le moteur tient la distance. Par exemple, si vous trouvez une voiture d’occasion dans le département de la Manche, conduisez aussi bien en centre-ville que sur les grandes routes départementales et voies communales. Si vous habitez en campagne, roulez jusqu’aux autoroutes pour connaître le comportement du véhicule en pleine vitesse.

Prêtez attention aux bruits. Des cliquetis, sifflements, claquements ou cognements sont de mauvais signes. Le moteur doit être régulier. Jetez également un œil aux fumées d’échappement.

  • Si la fumée est bleue, le moteur est probablement usé.
  • Une fumée blanche trahit la présence de vapeur d’eau dans le moteur.
  • Quand la fumée d’échappement est noire, le moteur est encrassé et doit être nettoyé.
Embouteillage sur une autoroute avec pollution visible dans un ciel gris
gettyimages.fr

Pollution : regarder le certificat qualité de l’air

Depuis que le gouvernement met en place plusieurs dispositifs pour réduire la pollution aux particules fines, il est désormais bon de regarder le certificat qualité de l’air de la voiture. Dans certaines zones, cette vignette est obligatoire.

Les véhicules sont classés en 6 catégories, selon leur type et leur niveau de pollution. Préférez les voitures de classe électrique, 1, 2 ou 3 pour bénéficier de conditions de circulation et de stationnement privilégiées et pouvoir circuler dans les zones restreintes lors des pics de pollution.

Si vous êtes sur le point d’acheter une voiture d’occasion diesel, regardez bien sa date de fabrication. Si elle a été immatriculée avant 2001, vous toucherez alors la prime à la casse, ou prime à la conversion, lorsque vous souhaiterez vous en débarrasser. Pour une voiture essence, la limite est de 1997.

Infographie sur les différentes vignettes du certificat qualité de l'air
www.certificat-air.gouv.fr

Évitez les mauvaises affaires et les mauvaises surprises en réalisant toutes ces vérifications. Prenez votre temps pour rassembler les informations nécessaires et faire un examen statique complet. Sur la route, prêtez attention au moindre signe inquiétant. Si la voiture d’occasion valide tous les points de cette checklist, vous pouvez procéder à l’achat.